Logo INRS
English
Retour aux actualités

Vaste étude épidémiologique

Asthme infantile : aucune association avec le vaccin BCG

Version imprimable
29 septembre 2017 // par Stéphanie Thibault
rss
L’asthme infantile est un important défi de santé publique au Québec comme ailleurs. Alors que les mécanismes immunitaires impliqués dans son développement ne sont pas complètement élucidés, certaines études proposent que le vaccin BCG contre la tuberculose pourrait contribuer à prévenir l’apparition de l’asthme chez les enfants. Cependant, cette association ne fait pas consensus et d’autres études obtiennent des résultats contradictoires. Grâce à la plus vaste enquête sur le sujet effectuée à ce jour, une équipe de l’INRS comprenant les professeures Marie-Claude Rousseau et Marie-Élise Parent a démontré qu’il n’y avait pas d’association entre ce vaccin et l’asthme infantile. Cette enquête épidémiologique menée dans la population québécoise a été publiée dans l’American Journal of Epidemiology.
 
 
Dans une étude précédente, publiée dans la revue Vaccine, la même équipe a compilé l’ensemble des registres et archives sur les campagnes de vaccination au BCG de 1956 à 1974 au Québec. En croisant une partie de ces données avec de nombreuses sources de santé publique fiables sur l’asthme et par une enquête visant à documenter les facteurs de risque associés à cette maladie, les chercheuses de l'INRS ont été en mesure de vérifier le plus précisément possible le lien entre le vaccin BCG et l’asthme.
 
« Les registres vaccinaux couvrant une population complète sont rares, particulièrement en Amérique du Nord, et nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur cette source unique de données conservée au Centre INRS–Institut Armand-Frappier, raconte Marie-Claude Rousseau. Le Dr Armand Frappier, qui a mené les opérations de la lutte contre la tuberculose au Québec, possédait une vision très orientée vers la santé publique et a préservé des données immensément utiles pour les études épidémiologiques. »
 
Selon la professeure Rousseau, cette nouvelle étude est certainement la plus vaste et la plus complète sur les liens entre le vaccin BCG et l’asthme et tient compte d’un grand nombre de facteurs confusionnels risquant de biaiser les résultats. Ses conclusions indiquent donc qu’il faudra suivre de nouvelles pistes pour comprendre les déterminants du développement de l’asthme infantile et sa prévention.
 
Cette étude a été réalisée avec le soutien financier du Fonds de recherche du Québec – Santé, des Instituts de recherche en santé du Canada et grâce à un partenariat avec l’Institut de la statistique du Québec. L’informatisation du registre de vaccination BCG a été financée par la Fondation canadienne pour l’innovation.
 
Vous pouvez suivre les nouvelles de l’équipe de recherche sur Twitter @Epi_INRS ou consulter leur site web www.epi.inrs.ca
 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Comment les virus passent-ils d'une espèce à une autre? ...

Webzine

Une diplômée renforce le système immunitaire des cancéreux grâce à l'immunothérapie adoptive ...

Webzine

Un diplômé travaille aux IRSC à promouvoir la recherche scientifique ...

Webzine

Papier plus écologique et biocarburant fabriqués à partir du bois mort ...

Webzine

Le placenta produit de la mélatonine qui protègerait les femmes enceintes contre la prééclampsie ...