Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Le Centre INRS-Institut Armand-Frappier accueille 45 apprentis en biosciences
Retour aux actualités

Apprentis en biosciences 2010

Le Centre INRS-Institut Armand-Frappier accueille 45 apprentis en biosciences

Version imprimable
12 août 2010 // par Julie Martineau
rss

« Se torturer les méninges ! » : voilà comment Myriam, une des 45 apprentis, a décrit avec enthousiasme la semaine qu’elle a passée dans un des laboratoires du Centre INRS-Institut Armand-Frappier dans le cadre du programme Apprentis en biosciences, mis sur pied en 2002 par l’INRS en collaboration avec le Musée Armand-Frappier.

 

Le 6 août dernier, ils étaient en effet plus d’une vingtaine de jeunes d’écoles secondaires de la grande région de Montréal à présenter, devant parents, amis et invités de marque, le projet d’expérimentation qu’ils ont réalisé lors de cette deuxième semaine estivale; le premier groupe ayant présenté ses résultats le 9 juillet . « Ce programme s’adresse aux jeunes de 3e, 4e et 5e années du secondaire qui ont de l’intérêt pour les questions scientifiques ou les enjeux de la recherche. Ils peuvent vivre toute une semaine dans un des laboratoires de recherche de l’INRS et partager le quotidien de professeurs et d’étudiants passionnés de biosciences. « C’est une belle continuité avec les camps scientifiques du Musée », a expliqué Suzanne Lemieux, professeure au Centre INRS-Institut Armand-Frappier et directrice du programme. « C’est toujours un plaisir d’accueillir les apprentis; ils ont beaucoup d’énergie », a ajouté Cathy Vaillancourt, une des professeurs de l’INRS qui a encadré des apprentis.

 

Sous la supervision d’un parrain ou d’une marraine de séjour – un étudiant à la maîtrise ou au doctorat de l’Institut – les jeunes apprentis ont été initiés à différents appareils de pointe et méthodes d’analyse en laboratoire. Ils ont appris à mettre en forme des résultats expérimentaux et à les présenter. Ils ont également eu l’occasion de visiter des laboratoires offrant des services à la communauté. « Cette semaine a changé de manière positive ma vision du travail en laboratoire », a raconté Sarah, une des apprentis. « C’est incroyable le cheminement qu’on a fait en si peu de temps », a pour sa part témoigné Béatrice, qui a précisé que « même des résultats négatifs peuvent nous mener à de nouvelles découvertes ».

 

Plusieurs personnes gravitent autour d’Apprentis en biosciences afin d’en assurer le succès, dont Amélie Côté, coordonnatrice du programme pour le Musée Armand-Frappier. Amélie, détentrice d’une maîtrise en microbiologie appliquée de l’INRS-Institut Armand-Frappier, avait déjà participé au programme à titre de marraine de séjour. L’équipe a également pu compter cette année sur la participation exceptionnelle de Jean-Baptiste Roberge, apprenti en 2009. « Les trois semaines auxquelles j’ai participé au programme, soit en tant qu’apprenti et en tant qu’assistant, m’ont montré des jeunes qui ont été illuminés par la recherche scientifique, par le travail en laboratoire, et par le domaine des sciences. Apprentis en biosciences est un programme extraordinaire », a-t-il à son tour raconté.

 

Depuis 2002, plus de 300 jeunes en provenance d’une centaine d’écoles ont été accueillis dans une quarantaine de laboratoires différents, et ce, grâce à la participation des professeurs-chercheurs et étudiants de l’INRS. Le programme Apprentis en biosciences a été rendu possible en 2010 grâce au soutien financier de la Conférence régionale des élus de Laval, de la Fondation Armand-Frappier, de la Fondation Héma-Québec, du Carrefour Desjardins et du CRSNG.

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Comment les virus passent-ils d'une espèce à une autre? ...

Webzine

Une diplômée renforce le système immunitaire des cancéreux grâce à l'immunothérapie adoptive ...

Webzine

Un diplômé travaille aux IRSC à promouvoir la recherche scientifique ...

Webzine

Papier plus écologique et biocarburant fabriqués à partir du bois mort ...

Webzine

Le placenta produit de la mélatonine qui protègerait les femmes enceintes contre la prééclampsie ...