Logo INRS
English
Retour aux actualités

Mentor pour les Apprentis en biosciences

Étudier à l’INRS, c’est aussi ça!

Version imprimable
17 mars 2015 // par Gisèle Bolduc
rss

« Le programme Apprentis en biosciences nous permet de montrer à ces jeunes [aux jeunes du secondaire] ce qu’est le monde de la recherche, de le démystifier, et de le rendre plus accessible à leurs yeux », avance une doctorante en biologie du Centre INRS–Institut Armand-Frappier. Elle va plus loin en affirmant que son expérience de mentorat a été « unique, enrichissante et stimulante. De plus, la vulgarisation de notre projet de recherche auprès d’un étudiant du secondaire nous apporte une vision globale et sociale de notre mission. »

 

Il n’est donc pas étonnant que les étudiants aux cycles supérieurs de l’INRS soient nombreux chaque année à renouveler l’expérience et à participer concrètement à la promotion de l’éducation et à l’éveil de carrières scientifiques. Être parrain ou marraine de séjour a des retombées bénéfiques, car cela leur apprend à structurer un projet d’expérimentations, à communiquer la science, à faire preuve de patience et de ténacité. En plus d’améliorer leurs capacités de vulgarisation scientifique, les étudiants à la maîtrise et au doctorat sont appelés à exercer leur sens critique lors de l’évaluation des stages.

 

L’accompagnement individualisé avec un mentor représente aussi un élément fort pour les apprentis comme le montre ce témoignage extrait d’une Enquête de suivi réalisée auprès des anciens participants : « J’aimerais mettre l’accent sur la force du séjour et du travail en duo. C’est une expérience unique et complètement indispensable au programme.»

 

Pour les jeunes, cette expérience est positive à bien des égards. Elle les aide à préciser leur choix de carrière, à élargir leur culture scientifique et à faire grandir leur passion pour les sciences, en plus d’encourager la persévérance scolaire. Les participants y gagnent aussi en connaissance et en estime de soi. L’ensemble des apprentis qualifient d’ailleurs cette expérience comme étant « exceptionnelle, mémorable, enrichissante et stimulante ».

 

Un des apprentis affirme que son séjour lui a permis de « comprendre les divers rôles/chapeaux qu'un chercheur doit porter : son rôle de technicien dans la pratique et  la manipulation, son rôle d'analyste des résultats mais également des  rôles administratifs concernant le matériel, la gestion du temps, etc. et  un rôle de diffuseur d'informations tant de niveau scientifique que la nécessité d'en faire la vulgarisation ».

 

Fruit d’un partenariat entre le Centre INRS–Institut Armand-Frappier et le Musée Armand-Frappier et offert pour la première fois en 2002, le programme Apprentis en biosciences a accueilli à ce jour 509 jeunes provenant de plus de 150 écoles secondaires du Québec. Ceux-ci ont été encadrés par 213 étudiants inscrits à la maîtrise et au doctorat dans une quarantaine de laboratoires.

 

Vous connaissez des jeunes intéressés par les sciences? Alors n’attendez plus! Invitez-les à déposer une demande d’admission pour faire partie de l’édition 2015 du programme et ainsi percer les mystères de la recherche scientifique!

 

Pour qui : tous jeunes de secondaire 3, 4 et 5 provenant de partout au Québec et même d’autres provinces

Date limite pour déposer une demande : 15 avril 2015

Coût : aucuns frais d’inscription

Nombre de places limitées

Critères de sélection : motivation et intérêt pour les sciences

Dates des séjours d’initiation à la recherche : 6 au 10 juillet ou 3 au 7 août 2015

Lieu : Centre INRS–Institut Armand-Frappier, Laval

Information : www.apprentis.inrs.ca

 

 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Comment les virus passent-ils d'une espèce à une autre? ...

Webzine

Une diplômée renforce le système immunitaire des cancéreux grâce à l'immunothérapie adoptive ...

Webzine

Un diplômé travaille aux IRSC à promouvoir la recherche scientifique ...

Webzine

Papier plus écologique et biocarburant fabriqués à partir du bois mort ...

Webzine

Le placenta produit de la mélatonine qui protègerait les femmes enceintes contre la prééclampsie ...