Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Une meilleure offre alimentaire près des écoles… pour prendre soin des dents
Retour aux actualités

Étude sur la prévention buccodentaire

Une meilleure offre alimentaire près des écoles… pour prendre soin des dents

Version imprimable
26 septembre 2017 // par Stéphanie Thibault
rss
Palettes inégales, incisives manquantes… le sourire des enfants dont la dentition permanente s’installe est plutôt rigolo. S’il est normal que le rythme auquel apparaissent les dents d’adultes varie grandement, devrait-on s’attendre à ce que les conditions favorables à une bonne santé buccodentaire soient équitablement présentes pour chacun des enfants? 
 
 
Au Québec, suivant la publication de lignes directrices pour la promotion de la santé buccodentaire en 2005, aucune étude n’a évalué leur impact. Une équipe de chercheurs montréalais, dont fait partie la professeure Tracie Barnett de l’INRS, s’est penchée sur l’environnement de promotion de la santé buccodentaire dans certaines écoles de la métropole et l’incidence de la carie dentaire chez les enfants. Publiée dans la revue American Journal of Preventive Medicine, cette étude conclut que les programmes de prévention sont importants, mais remarque que l’environnement alimentaire des écoles joue un rôle prépondérant dans l’apparition de caries dentaires chez les jeunes de 8 à 10 ans.
 
Autour et dans les écoles, l’offre alimentaire varie grandement et influence la santé générale des enfants. Cet environnement est scruté attentivement pour en comprendre les effets sur la prévalence de l’obésité, mais rarement en lien avec la carie. Les données qui ont été recueillies à cette fin pour l’étude QUALITY (Étude familiale sur la prévention des maladies cardiovasculaires et du diabète de type 2 chez l’enfant et l’adolescent) se sont révélées idéales pour vérifier la santé dentaire des jeunes.
 
L’équipe de chercheurs a analysé sur une période de deux ans différents facteurs chez 330 jeunes de 200 écoles, incluant les facteurs socioéconomiques, l’environnement alimentaire des écoles et les programmes de prévention de la carie dentaire. Selon leurs conclusions, les programmes de promotion d’une saine alimentation et d’une bonne hygiène dentaire avaient un effet favorable, mais somme toute modeste en comparaison avec l’influence de l’environnement alimentaire et socioéconomique des enfants.
 
Puisque la carie dentaire demeure une préoccupation de santé publique, les chercheurs proposent d’intégrer ce volet dans les programmes de promotion de la santé aux côtés de l’obésité. En effet, des politiques favorisant un environnement alimentaire sain pourraient avoir un effet plus marqué sur la santé buccodentaire des enfants que les seuls programmes en milieu scolaire encourageant à prendre bien soin de ses dents. 
 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Comment les virus passent-ils d'une espèce à une autre? ...

Webzine

Une diplômée renforce le système immunitaire des cancéreux grâce à l'immunothérapie adoptive ...

Webzine

Un diplômé travaille aux IRSC à promouvoir la recherche scientifique ...

Webzine

Papier plus écologique et biocarburant fabriqués à partir du bois mort ...

Webzine

Le placenta produit de la mélatonine qui protègerait les femmes enceintes contre la prééclampsie ...