Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Prestigieuse subvention des NIH au professeur Nicolas Doucet de l’INRS
Retour aux actualités

Pour des recherches novatrices en santé

Prestigieuse subvention des NIH au professeur Nicolas Doucet de l’INRS

Version imprimable
16 avril 2014 // par Gisèle Bolduc
rss

Le professeur Nicolas Doucet du Centre INRS–Institut Armand-Frappier a obtenu une subvention de recherche de près de 600 000 dollars américains versée par les National Institutes of Health (NIH). Au cours des cinq prochaines années, il poursuivra des recherches de pointe sur le fonctionnement de petites protéines, les RNases, ayant un potentiel biomédical, notamment en oncologie ainsi que dans les domaines de l’inflammation et de l’asthme.

 

« Obtenir une subvention aussi prestigieuse constitue en soi un exploit et une marque de reconnaissance de l’excellence. C’est dire aussi l’importance et la pertinence des travaux de recherche du professeur Doucet, qui étudie les protéines en mouvement pour mieux comprendre la mécanique du vivant », mentionne le vice-recteur à la recherche et aux affaires académiques de l’INRS, monsieur Yves Bégin.

 

Avec deux chercheurs américains, le professeur Doucet développe de nouveaux outils informatiques et expérimentaux pour étudier la dynamique des ribonucléases (RNases) et les processus impliqués dans la catalyse enzymatique, la reconnaissance moléculaire et la signalisation. Basée sur le calcul expérimental et la dynamique moléculaire, leur approche combine modélisation, simulations moléculaires et résonance magnétique nucléaire (RMN).

 

Le professeur Doucet et son équipe s’intéressent à cette famille d’enzymes qui jouent un rôle essentiel dans la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, la dégradation de l’acide ribonucléique (ARN) et la défense contre les virus à ARN. Une meilleure compréhension de leur fonctionnement moléculaire et dynamique permettrait de créer de nouveaux médicaments pour contrer la prolifération des cellules cancéreuses et de combattre de multiples pathogènes. De plus, les outils mis au point serviront à étudier d’autres systèmes enzymatiques.

 

Intitulé NMR characterization of the ribonuclease superfamily, le projet du professeur Doucet s’inscrit dans l’initiative de recherche Conformational sub-states in enzyme catalysis: Applications to the ribonuclease family, financée par les NIH et réalisée en partenariat avec les professeurs Chakra Chennubhotla de l’Université de Pittsburgh et Pratul K. Agarwal du Oak Ridge National Laboratory (Tennessee).

 

À propos des NIH

Relevant du Département de la santé et des services sociaux des États-Unis, les National Institutes of Health regroupent vingt instituts et sept centres qui s'occupent de la recherche médicale et biomédicale. Leur mission : acquérir des connaissances fondamentales sur la nature et le comportement des systèmes vivants dans le but d’améliorer la santé, d'allonger la vie, et de réduire la maladie et les handicaps. ♦

 

Vous aimerez aussi cet article sur les recherches du professeur Doucet :

L'enzyme, cette protéine en mouvement (PlanèteINRS.ca)

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Comment les virus passent-ils d'une espèce à une autre? ...

Webzine

Une diplômée renforce le système immunitaire des cancéreux grâce à l'immunothérapie adoptive ...

Webzine

Un diplômé travaille aux IRSC à promouvoir la recherche scientifique ...

Webzine

Papier plus écologique et biocarburant fabriqués à partir du bois mort ...

Webzine

Le placenta produit de la mélatonine qui protègerait les femmes enceintes contre la prééclampsie ...