Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Une nouvelle infrastructure des plus modernes en biologie cellulaire
Retour aux actualités

Suivre les microorganismes en temps réel et en trois dimensions

Une nouvelle infrastructure des plus modernes en biologie cellulaire

Version imprimable
23 octobre 2012
rss

Légende : Le professeur Albert Descoteaux remet une plaque à monsieur Marcel Desrosiers, agent de recherche, en reconnaissance de sa contribution au développement de la cytométrie en flux et de la microscopie confocale au Centre INRS–Institut Armand-Frappier.

 


Le Centre INRS–Institut Armand-Frappier dispose d’une nouvelle infrastructure d’analyse par microscopie confocale et cytométrie en flux pour réaliser des recherches de pointe en biologie cellulaire et moléculaire.

 

Grâce au microscope confocal, le 3e du genre au Canada, ses équipes de recherche pourront observer en temps réel et étudier les interactions cellulaires et subcellulaires impliquées dans la transmission des maladies bactériennes, parasitaires et virales. De plus, ils auront accès à un appareil de cytométrie en flux servant à analyser par exemple avec une très grande précision la réponse immunitaire générée à la suite d’une infection ou d’une vaccination. En combinant le potentiel de ces équipements de haute technologie, le centre pourra continuer d’être un chef de file en matière de recherche et d’enseignement supérieur dans le domaine de la santé au Québec. Leur acquisition a été rendue possible grâce à un don de 210 000 $ de la Fondation universitaire Armand-Frappier de l’INRS suivi d’une subvention de plus de 750 000 $ du ministère de Développement économique, de l’Exportation et de l’Innovation (MDEIE) dans le cadre du Programme de soutien à la recherche - volet 2.

 

 « L’agent de recherche Marcel Desrosiers a joué un rôle de premier plan dans le développement de la cytométrie en flux et de la microscopie confocale au Centre INRS-Institut Armand-Frappier, tant sur le plan de leur utilisation et de l’interprétation des résultats », a souligné le professeur Albert Descoteaux tout en reconnaissant son dévouement lors de l’inauguration de la nouvelle infrastructure. Offrant un large potentiel d’applications, ces équipements sophistiqués sont très prisés non seulement par les professeurs et les étudiants, mais également par plusieurs de leurs partenaires œuvrant dans le domaine de l’immunologie, des maladies virales et des vaccins. En plus de favoriser de nouvelles collaborations et la consolidation des équipes de recherche, ils contribuent au maintien et au développement d’un savoir-faire éprouvé dans un domaine de pointe. ♦

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Comment les virus passent-ils d'une espèce à une autre? ...

Webzine

Une diplômée renforce le système immunitaire des cancéreux grâce à l'immunothérapie adoptive ...

Webzine

Un diplômé travaille aux IRSC à promouvoir la recherche scientifique ...

Webzine

Papier plus écologique et biocarburant fabriqués à partir du bois mort ...

Webzine

Le placenta produit de la mélatonine qui protègerait les femmes enceintes contre la prééclampsie ...