Logo INRS
English
Retour aux actualités

Dépister et prévenir

Effets d’agents chimiques sur la santé

Version imprimable
30 mars 2006 // par Gisèle Bloduc
rss

Québec, 30 mars 2006. – Soupçonnés de provoquer des problèmes de santé tels l’infertilité, les cancers du sein et de la prostate, les perturbateurs endocriniens, des produits chimiques présents dans l’environnement et même dans l’alimentation, qui sont notamment capables de reproduire l’action des hormones, n’auront bientôt plus de secrets pour le professeur-chercheur Thomas Sanderson du centre INRS–Institut Armand-Frappier. En effet, la mise en place d’un nouveau laboratoire permettra au jeune chercheur d’élucider leur mode d’action et de développer de nouvelles techniques et approches pour détecter et évaluer les effets de ces produits chimiques sur la santé.

 

Financé par le Fonds des leaders de la Fondation canadienne pour l’innovation au montant de 344 843 $, le nouveau laboratoire favorisera une meilleure compréhension des mécanismes d’action cellulaires et moléculaires des perturbateurs endocriniens, tels certains pesticides, contaminants environnementaux, médicaments et produits d’origine naturelle.

 

Les nouvelles connaissances acquises serviront à définir de nouveaux indicateurs de toxicité et à créer des trousses de détection et de prévention quant à la nocivité des agents chimiques. Elles serviront ultérieurement à élaborer de nouvelles politiques et stratégies de prévention en matière d’environnement, en vue d’améliorer la qualité de vie et la santé de la population.

 

« L’équipement à la fine pointe de la technologie viendra renforcer la capacité d’analyse et de recherche dans le domaine de la toxicologie et de l’endocrinologie de la reproduction », soutient M. Alain Fournier, directeur par intérim du centre INRS–Institut Armand-Frappier. Quant au directeur général de l’INRS, M. Pierre Lapointe, il se réjouit d’un tel investissement qui contribuera à former une relève scientifique de haut calibre en toxicologie environnementale.

 

Cet octroi fait partie de l’investissement de plusieurs millions de dollars effectué dans les universités canadiennes et annoncé cette semaine par le président et directeur général de la Fondation canadienne pour l’innovation, M. Eliot Phillipson, en compagnie du ministre de l’Industrie, l’honorable Maxime Bernier.

 

Source :

Gisèle Bolduc

Service des communications

INRS

Téléphone : (418) 654-3817

gisele.bolduc@adm.inrs.ca

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Comment les virus passent-ils d'une espèce à une autre? ...

Webzine

Une diplômée renforce le système immunitaire des cancéreux grâce à l'immunothérapie adoptive ...

Webzine

Un diplômé travaille aux IRSC à promouvoir la recherche scientifique ...

Webzine

Papier plus écologique et biocarburant fabriqués à partir du bois mort ...

Webzine

Le placenta produit de la mélatonine qui protègerait les femmes enceintes contre la prééclampsie ...