Logo INRS
English
INRS
  • INRS
  • Eau Terre Environnement
  • Énergie Matériaux Télécommunications
  • INRS – Institut Armand-Frappier
  • Urbanisation Culture Société
Version imprimable

David Chatenet

Pharmacochimie

Ingénierie de Peptides, Pharmacologie, Chimie Médicinale

Intérêts de recherche

Nous sommes actuellement à la recherche de deux étudiants pour Septembre 2015 pour des projets à l'interface entre la chimie et la biologie. Les étudiants intéressés sont invités à envoyer leur CV, relevé de notes ainsi qu’une lettre de motivation et les coordonnées de deux personnes pouvant fournir des références à l’adresse courriel suivante: david.chatenet@iaf.inrs.ca.

 

 

 

Les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) forment une large famille de protéines transmembranaires (plus de 800 membres) permettant à la cellule de communiquer avec son environnement. Plus, précisément, les RCPGs sont impliqués dans le transfert d’informations au travers des membranes biologiques et participent à ce titre à la régulation d’une multitude de processus physiologiques comme la perception visuelle, la douleur, la transmission nerveuse l'homéostasie cardiaque ou encore la prise alimentaire. De ce fait, le dérèglement d'un ou plusieurs de ces récepteurs a déjà été associé à de nombreuses maladies telles que le diabète, les cancers ou encore les maladies cardiovasculaires et neurodégénératives. Pas moins de 40% des médicaments actuellement mis sur le marché ciblent ces récepteurs.De nombreux RCPGs possèdent pour ligands endogènes des peptides lesquels sont à l'heure actuelle considérés comme des agents thérapeutiques potentiels en raison de leur spécificité envers leurs partenaires protéiques. La compréhension des mécanismes moléculaires, i.e. interactions peptide-récepteur, impliqués dans le contrôle des fonctions physiologiques d'un RCPG représente donc une étape cruciale vers l’identification de nouveaux dérivés peptidiques à des finsdiagnostiques, thérapeutiques ou encore théranostiques.

 

Jusqu’à récemment, le mode de fonctionnement de ces récepteurs était assimilé à un interrupteur on/off, leur ligand endogène, agissant comme un agoniste, étant capable d’allumer l’ensemble des voies de signalisation associées à ce récepteur. Cette notion a laissé place très récemment à la notion de sélectivité fonctionnelle ou d'agonisme biaisé des ligands, ces derniers étant capables de privilégier l’activation d’une voie de signalisation particulière par rapport à une autre. La possibilité, dans un contexte pathologique,de réguler/moduler de façon sélective certaines voies de signalisation associées à un RCPG donné pourrait grandementaméliorer l’efficacité des traitements tout en diminuant les effets secondaires indésirables.

 

Le but principal de notre programme de recherche vise à comprendre le rôle joué par l'oligomérisation des RCPGs dans le phénomène de sélectivité fonctionnelle et à développer de nouveaux outils (agonistes biaisés, modulateurs allostérique et pepducins) permettant un contrôle spatiale et temporel précis des voies de signalisation associées à un RCPG donné.


 

 

 

 

 

Actualités

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouvelle approche thérapeutique pour le traitement du diabète de type 2 ...