Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Évènements
  • » La chimie computationnelle et le développement de molécules bioactives
Retour aux évènements

La chimie computationnelle et le développement de molécules bioactives

rss

Monsieur Charles M. Dozois, directeur du Centre INRS–Institut Armand-Frappier, vous convie à assister à une conférence de madame Valérie Campagna-Slater, attachée de recherche à l'Institut de recherche en biotechnologie du Conseil national de recherches Canada

Intitulée La chimie computationnelle et le développement de molécules bioactives : Étude de cibles thérapeutiques, conception de ligands, et prédictions de métabolisme et de toxicité, la présentation de Valérie Campagna-Slater s'inscrit dans la série de conférences Armand-Frappier.

 

Résumé

Depuis nombre d’années, la bioinformatique, la chémoinformatique et la chimie computationnelle (ou numérique) sont utilisées en conjonction avec la recherche expérimentale pour faciliter l’analyse de séquences et de génomes, la prédiction de la structure ou de la fonction de protéines, la modélisation de systèmes biologiques au niveau moléculaire, la conception de nouveaux médicaments, l’étude des propriétés moléculaires, la prédiction de réactions chimiques, etc.  Étant donné la quantité toujours croissante de données biologiques, pharmacologiques et chimiques qui ne cessent de s’accumuler dans de multiples banques de données publiques et privées, il n’y a aucun doute que des méthodes informatiques permettant une analyse efficace et l’extraction d’informations pertinentes de ces banques de données continueront de jouer un rôle crucial dans les décennies à venir. Ces méthodes, combinées avec des approches de modélisation moléculaire à la fine pointe de la technologie, devraient notamment continuer de contribuer à l’acquisition d’une meilleure compréhension des mécanismes impliqués dans diverses maladies, et permettre la découverte et le développement de nouvelles approches thérapeutiques.

 

Dans le cadre de ce séminaire, différentes applications de la chimie computationnelle seront illustrées par l’entremise d’exemples concrets. Dans un premier temps, un bref aperçu de la recherche effectuée au sein du groupe de chimie computationnelle du Structural Genomics Consortium sera présenté. L’emphase sera mise sur l’étude de la chimie et de la biologie structurale de cibles épigénétiques, plus particulièrement les histones méthyltransférases et les domaines impliqués dans la reconnaissance des lysines méthylées. Ensuite, le développement d’un programme informatique permettant la prédiction du métabolisme de molécules bioactives par les cytochromes P450 sera discuté. Ce programme (Impacts) prédit le site principal de métabolisme en modélisant la structure de l’état de transition dans le site actif du cytochrome P450 grâce à une méthode d’arrimage moléculaire (docking) qui tient compte à la fois de la réactivité des différents groupes fonctionnels du substrat, et des interactions entre celui-ci et l’enzyme. Finalement, un résumé de mon programme de recherche proposé sera présenté. Les projets qui seront entrepris dans le cadre de ce programme de recherche se concentreront sur deux axes, soit le développement de nouvelles méthodes et l’élaboration de modèles prédictifs dans le domaine de la toxicologie computationnelle, et l’étude de protéines d’intérêt thérapeutique visant la conception de nouvelles molécules bioactives via la mise en place de collaborations multidisciplinaires.

 

 

Le café sera servi avant la conférence. Bienvenue à tous!

Évènements

Évènements

à venir

Évènements