Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Évènements
  • » Les faces cachées de la sérotonine : colloque 131 au 80e Congrès de l'Acfas
Retour aux évènements

Les faces cachées de la sérotonine : colloque 131 au 80e Congrès de l'Acfas

rss

La professeure Cathy Vaillancourt, du Centre INRS–Institut Armand-Frappier, ainsi que trois collègues (Edouard Kouassi de l'Université de Montréal, Francine Côté du Centre national de la recherche scientifique et Paul Albert de l'Université d'Ottawa) sont les instigateurs du colloque Les faces cachées de la sérotonine, qui se tiendra pendant le prochain Congrès de l'Acfas. Ce colloque aura lieu le mercredi 9 mai 2012 de 8 h 50 à 17 h. Un cocktail de clôture – de 17 h à 18 h – suivra la journée.

Description du colloque

La sérotonine est une petite molécule distribuée dans tous les tissus. Cette monoamine est bien connue comme cible des antidépresseurs. Des travaux récents révèlent des facettes de la sérotonine jusque-là insoupçonnées. Le présent colloque vise à présenter les dernières avancées dans le monde sérotoninergique, allant de la conception de la vie à la mort et à la survie des globules rouges.

 

L'accent sera mis sur les fonctions de la sérotonine en dehors du système nerveux central, sans négliger pour autant ses fonctions cérébrales. Quatre sessions plénières de communications orales seront accompagnées de trois sessions de communications par affiches. Les thèmes des plénières sont les suivants: (I) La sérotonine, prélude à la vie... de la conception à la naissance; (II) « 2B or not 2B »  : être ou ne pas être - Rôle du récepteur 5-HT2B dans l'impulsivité, l'inflammation et la douleur; (III) Troubles de l'alimentation, de l'humeur et du sommeil; (IV) Rôle de la sérotonine dans le remodelage osseux, dans la production et la survie des globules rouges.

 

Lors de ce colloque, des chercheurs chevronnés de réputation internationale vont côtoyer la relève (jeunes chercheurs, stagiaires post-doctorants et étudiants gradués). Ce colloque vise aussi la mise en place et le lancement officiel du Club francophone de la Sérotonine (CFS). La mission de ce colloque et à plus long terme du CFS est de regrouper et d'offrir un forum de discussion aux scientifiques du monde francophone qui s'intéressent à la sérotonine.

 

Un programme riche et diversifié

Communications orales et par affiches se succèderont au fil des quatre plénières inscrites au programme de la journée. Mentionnons entre autres que Cathy Vaillancourt (photo) donnera la première communication orale de la journée. Pour ce faire, elle sera accompagné de ses collègues Thomas Sanderson (photo), lui aussi professeur au Centre INRS–Institut Armand-Frappier, et de Talal Oukfir et Kathy Deroy, tous deux étudiants au doctorat en biologie. Voir ci-après le résumé de Source et rôle de la sérotonine dans le trophoblaste humain, titre de la communication orale de madame Vaillancourt.
 

« La sérotonine joue un rôle crucial dans la grossesse et le développement fœtal. Les niveaux plasmatiques maternels de sérotonine sont altérés dans les grossesses compliquées par une prééclampsie, une restriction de croissance intra-utérine ou un diabète gestationnel, pathologies associées avec des défauts placentaires. Il a récemment été montré la production de sérotonine par le placenta murin et son rôle dans le développement cérébral du rejeton. Par contre, la source et le rôle de la sérotonine dans les trophoblastes humains demeuraient inconnus jusqu’à ce jour. Nos résultats montrent que les trophoblastes humains expriment les deux isoformes de l’enzyme limitante de la synthèse de la sérotonine, les tryptophane hydroxylases (TPH)-1 et 2 et produisent de novo la sérotonine. De plus, la sérotonine via son récepteur 5-HT2A régule l’invasion et la prolifération des trophoblastes ainsi que l’expression de l’aromatase placentaire. Nos travaux démontrent également que le transporteur de la sérotonine (SERT) est exprimé dans le trophoblaste, tant du côté maternel que fœtal, et que son expression placentaire est altéré dans la grossesse compliquée par un diabète gestationnel. Ces travaux montrent pour la première fois la production de sérotonine par les trophoblastes humains et suggèrent un rôle important pour cette hormone (d’origine maternelle et/ou trophoblastique) dans les fonctions du placenta, et par conséquent dans le maintien de la grossesse et le développement fœtal. »

 

Soulignons que la professeure Cathy Vaillancourt présidera, au cours de la journée, une communication orale en plus de participer à une présentation par affiche.

 

Enfin, mentionnons également les présentations par affiche de Marc Fraser, étudiant au doctorat sous la supervision de Cathy Vaillancourt, et d'Andrée-Anne Hudon-Thibeault, étudiante à la maîtrise cosupervisée par madame Vaillancourt et Thomas Sanderson. Leurs présentations par affiche respectives auront lieu entre 12 h et 14 h.

 


Source : Acfas

Évènements

Évènements

à venir

Évènements