Logo INRS
English

By anne-marie.dubois - Posted on 21 juin 2016

La science au service des blessés
L'effort de guerre d'Armand Frappier 

Version imprimable

Biographie du Dr Armand Frappier

 

Né à Salaberry-de-Valleyfield en 1904, Armand Frappier s’engage en médecine après que la tuberculose emporte sa mère à l’âge de 40 ans. Après ses études en médecine, il se spécialise en bactériologie (précurseur de la microbiologie) et, grâce à des bourses comme celle de la Fondation Rockefeller, il entreprend des études supérieures à l’étranger, car le Québec n’offre pas encore ce genre de formations. Ainsi, le jeune Dr Frappier se forme auprès de prestigieuses institutions américaines (Trudeau School of Tuberculosis, Université de Rochester), mais aussi et surtout, il étudie à l’Institut Pasteur de Paris. Dès lors, il va côtoyer les célèbres découvreurs du vaccin antituberculeux (le Bacille Calmette-Guérin (BCG)), à savoir les docteurs Albert Calmette, Camille Guérin et Léopold Nègre. D’ailleurs, il ramènera avec lui, au Québec, une souche du vaccin atténué.

 

À son retour, la carrière du Dr Frappier s’amorce sous de bons augures. Il fonde les laboratoires de diagnostic de l’Hôpital Saint-Luc de Montréal, puis il devient assistant-professeur au Département de bactériologie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. En s’inspirant de son apprentissage à l’étranger, le Dr Frappier offre aux étudiants en médecine, seuls habilités à s’inscrire, des cours de bactériologie qui égalent ceux des meilleures institutions de l’époque. Par ailleurs, il prend la tête du laboratoire du BCG de l’Université de Montréal. Avec le soutien du doyen de la Faculté de médecine, le Dr Télesphore Parizeau, il va orchestrer et dynamiser le premier laboratoire du BCG en Amérique du Nord (fondé en 1926) afin d’expérimenter et de préparer le vaccin contre la tuberculose. Le Dr Armand Frappier va être l’un des premiers Nord-Américains à prouver à tous ses collègues que le vaccin antituberculeux est inoffensif et efficace.