Logo INRS
English

By IAF - Posted on 05 janvier 2011

Toxicologie environnementale et pharmacologie

Dans cet axe, les recherches sont concentrées sur les effets des contaminants sur la reproduction et l’infertilité, la toxicologie de la grossesse et du développement, l’immunotoxicologie et l’inflammation, la cancérogenèse du foie et du sein, le développement d’hormones peptidiques à usage diagnostique et thérapeutique, de même que sur les usages illicites de médicaments et drogues.

Version imprimable

Les professeurs du Centre INRS–Institut Armand-Frappier œuvrant dans l’axe Toxicologie environnementale et pharmacologie contribuent, par leurs travaux de recherche, au développement d’outils servant à mieux saisir les modes d’action sur les plans cellulaire, moléculaire et systémique des contaminants environnementaux ou d’agents actifs pouvant être utilisés à des fins thérapeutiques, diagnostiques ou même de performance. Citons en exemple le cas du dopage sportif.

 

Leurs interventions scientifiques ont donc des conséquences directes sur l’amélioration du milieu de vie et les progrès dans le domaine biomédical, tant dans une perspective de prévention que de thérapie. Considérés pertinents et importants dans le cadre d’activités de recherche en santé, les travaux de recherche réalisés au Centre font appel à des expertises en physiologie, chimie fine médicinale, pharmacologie et biochimie dynamique et structurale.

 

D’une façon générale, la toxicologie et la pharmacologie portent sur les mécanismes d’action de substances toxiques ou médicamenteuses chez les organismes. Par le fait même, la santé des populations par le biais de stratégies thérapeutiques, de même que la contamination de l’environnement par les polluants, constituent de profondes préoccupations pour notre société.

 

En effet, en lien avec la toxicologie, les activités industrielles, agricoles et municipales ont contribué – et continuent toujours de le faire – au déversement de quantités importantes de polluants dans l’environnement. L’introduction dans la nature d’un grand nombre de produits toxiques perturbe les écosystèmes et entraîne des conséquences sérieuses sur la nature et la vie humaine. Ces polluants ont fréquemment le potentiel de provoquer l’apparition de maladies, telles que des perturbations du développement fœtal, des troubles des divers systèmes physiologiques, dont notamment les systèmes reproducteur, nerveux et immunitaire, et l’induction de pathologies, telles que le cancer, l’infertilité et la susceptibilité aux maladies infectieuses. De façon similaire, la pharmacologie étudie les propriétés de diverses molécules mais dans une optique thérapeutique. Comprendre les activités biologiques de molécules naturelles ou de synthèse constitue un jalon important dans la mise en place de moyens pour combattre les maladies. Cette compréhension va de l’évaluation des effets à l’échelle moléculaire, en passant par la description des transformations métaboliques des médicaments et allant jusqu’à l’étude des voies de signalisation cellulaire impliquées dans l’initiation des effets bénéfiques des remèdes.

 

Plus précisément, les professeurs du Centre concentrent leurs efforts sur les effets des contaminants sur la reproduction et l’infertilité, la toxicologie de la grossesse et du développement, l’immunotoxicologie et l’inflammation, la cancérogenèse du foie et du sein, le développement d’hormones peptidiques à usage diagnostique et thérapeutique, de même que sur les usages illicites de médicaments et drogues, notamment dans une perspective de dopage sportif ou d’amélioration de performance. Sont également étudiés la signalisation peptidique et les systèmes physiologiques, la chimie bio-organique et les inhibiteurs d’enzymes, et le métabolisme des médicaments et le contrôle du dopage.