Logo INRS
English
INRS
  • INRS
  • Eau Terre Environnement
  • Énergie Matériaux Télécommunications
  • INRS – Institut Armand-Frappier
  • Urbanisation Culture Société
Version imprimable

Julien Van Grevenynghe

Immunologie-virologie

Intérêts de recherche

Malgré le fait que les traitements antirétroviraux actuels permettent de survivre à l’infection au VIH-1, ils sont accompagnés d’effets secondaires indésirables pour tous les patients. De plus, les traitements antirétroviraux restent inefficaces pour éliminer complètement le virus de l’organisme, ainsi que l’inflammation résiduelle qui persiste chez les patients. De ce fait, les patients sous traitements continuent à présenter un affaiblissement de la protection immunitaire et des perturbations métaboliques. Pour pouvoir un jour prétendre à arrêter ces traitements, il faut en premier trouver le moyen d’interférer avec des voies moléculaires afin de renforcer cette protection immunitaire. Mon groupe de recherche vise à identifier les mécanismes cellulaires qui sont responsable de la survie réduite de la mémoire T que l’on retrouve chez les patients infectés.
 
Notre travail inclue également l’étude des élites contrôleurs, un groupe unique de patients infectés au VIH-1 possédant une capacité naturelle à coexister avec le virus. Comprendre les mécanismes responsables d’une telle protection sans intervention médicale est un outil de choix pour mettre au point de nouvelle stratégies thérapeutiques chez les autres groupes de patients.
 
Notre laboratoire utilise des techniques expérimentales de pointes comme la cytométrie de flux multiparamétriques et Imaging, ainsi que l’analyseur de flux métabolique Seahorse.
 
 

 

English
 
In addition to metabolic disturbances, modern antiretroviral therapy (ART) is unable to counteract immune defects that are associated with residual inflammation alongside viral persistence. To eventually achieve ART termination, it is critical to find new ways to boost protective immunity which includes the restoration of long-lasting memory T-cells in HIV-1-infected patients. In this context, my research group concentrates his work on the characterization of molecular and metabolic disturbances that are responsible for defective T-cell-mediated immunity in HIV-1-infected patients
 
 
Our work also includes the use of a rare group of naturally protected individuals, called the elite controllers.  Understanding the molecular mechanisms driving the natural protection against VIH-1 is a powerful tool for the design of targeting therapies in the other groups of infected patients. 
 
Of note, our laboratory employs several modern experimental approaches including multi-parameter and imaging flow cytometry as well as Seahorse metabolic flux analyser.

Actualités